La ville de Mulhouse

Située dans le Sud de l'Alsace, Mulhouse est la seconde ville de la région par sa taille. Moins touristique que Strasbourg et Colmar, la ville de Mulhouse offre quelques beaux monuments et ensembles architecturaux, mais son principal attrait touristique vient de ses musées de très grande réputation. Les plus connus sont ceux de l'Automobile et du Chemin de Fer qui sont le reflet de l'histoire de la ville, fortement marquée par l'industrie.

La place de la Réunion à Mulhouse

 

Informations pratiques à Mulhouse

110 000 habitants, à 42 km de Colmar et 115 km de Strasbourg.

Plusieurs parkings mais le plus pratique est d'utiliser les Parking+Tram. Pour une somme modeste vous pouvez vous garer la journée et obtenir des tickets de tram pour les passagers de la voiture. Facile à trouver en suivant les panneaux !

Office du tourisme : Place de la Réunion Site internet

Compter une demi-journée pour en voir l’essentiel (hors musées !).

Où loger à Mulhouse

Recherche d'hôtels

Du

Au

 

Histoire de Mulhouse

Le site était probablement occupé de longue date, des vestiges Gallo Romains et antérieurs y ont été retrouvés. La première mention écrite du lieu remonte au IXème siècle sous le nom de Mühl Hausen (Maisons du Moulin). En effet la ville s'est construite dans une zone comprenant des cours d'eau importants, propices à l'installation de moulins. Le blason de la ville représente d'ailleurs une roue de moulin. La ville est possession d'une abbaye avant de passer sous la tutelle des Evèques de Strasbourg. Les Hohenstaufen revendiquent la ville qui se place sous leur protection au XIIIème siècle. La ville prospère alors et devient ville libre d'Empire en 1308, un statut particulièrement avantageux (elle est de fait une petite république).

La ville rejoint la Décapole (association d'entraide de 10 villes d'Alsace). Au XVIème siècle elle s'associe aussi aux cantons suisses et entre dans la Confédération Hélvétique. C'est aussi pendant cette période que Mulhouse adopte la Réforme. La guerre de Trente Ans (1618-1648) qui est particulièrement dévastatrice pour l'Alsace épargne Mulhouse qui est neutre, au même titre que la Suisse. L'Alsace devient française à l'issue de la guerre de Trente Ans et du traité de Westphalie mais Mulhouse reste indépendante.

Au XVIIIème siècle, la ville de Mulhouse s'industrialise et développe l'impression sur étoffe avec ses fameuses manufactures d'indiennes, peintes à la façon orientale. Lors de la révolution française, Mulhouse est une terre isolée, entourée par les terres françaises, qui lui imposent des tarifs douaniers dissuasifs. La ville économiquement étranglée et abandonnée par la Suisse demande son rattachement à la France, ce qui est fait le 15 mars 1798. Ce rattachement tardif explique pourquoi Mulhouse, bien qu'étant la plus grande ville du Haut Rhin, n'en est pas la préfecture, le découpage administratif ayant été fait quelques années plus tôt. La ville connaît alors un fort développement économique axé sur le textile et l'industrie qui en découle. En effet, des filatures de coton sont construites mais aussi des industries chimiques qui produisent des colorants, nécessaires à cette industrie textile. L'industrialisation se développe aussi dans les machines à vapeur et les locomotives.

L'annexion de l'Alsace en 1870 est un coup de frein à cette expansion mais Mulhouse retrouve rapidement sa prospérité. De même les années 20 et le retour à la France sont prospères, l'industrie des mines de Potasse se développe. La crise économique des années 30 et la seconde guerre mondiale touchent durement Mulhouse. Les années 70 voient se développer les difficultés du textile et Mulhouse doit évoluer et se reconvertir entre autre grâce à l'automobile. Aujourd'hui la chimie et l'automobile restent de grandes industries dans la région de Mulhouse.

A visiter et à voir à Mulhouse

Promenade dans la ville de Mulhouse :

> La tour de l'Europe :

Vous pouvez débuter votre découverte de Mulhouse à la Tour de l'Europe, point le plus visible de la ville de Mulhouse.

Cette tour haute de 106 mètres et de 31 étages, a été conçue par l'architecte Spoerry et construite au début des années 70.

Elle est l'un des éléments visuels le plus reconnaissable de la ville et abrite à son sommet un restaurant panoramique tournant qui en fait le tour en 75 minutes.

La tour de l'Europe à Mulhouse


En suivant le boulevard de Metz vous rejoignez :

> La tour du Bollwerk : la tour du Bollwerk, qui est un vestige des anciennes fortifications de Mulhouse. En effet, la tour faisait partie d'un bastion (bollwerk signifie d'ailleurs bastion) construit au XIVème siècle pour protéger la ville.

La tour du Bollwerk de Mulhouse

Fresque de la tour du Bollwerk

Plusieurs fois modifiée au cours du temps elle a aujourd'hui son aspect du XIIIème siècle, période à laquelle un toit lui a été ajouté et les deux portes percées de part et d'autre.

Une fresque du XIXème siècle orne la tour et commémore un épisode qui se serait déroulé en 1385.

Averti de l'approche d'une armée pendant la nuit, le Bougmestre Guterolf, monte sur son cheval en chemise de nuit pour parcourir la ville et avertir la population de prendre les armes, sauvant ainsi la ville.

Vous pouvez aussi apercevoir le blason du Saint Empire Romain Germanique, un aigle, rappelant que Mulhouse était ville libre d'Empire.


Passez sous la tour pour emprunter la rue de la justice et rejoindre la place de la Réunion.

> La place de la Réunion : La place de la réunion est le cœur de la ville, son nom rappelle le rattachement de Mulhouse à la France en 1798. Les plus beaux monuments de la ville sont sur la place, à commencer par l'Hôtel de Ville.

Hôtel de ville de Mulhouse

Le bâtiment actuel date des années 1550 et a été construit, sur les ruines du précédent, détruit par un incendie. Les pignons à volutes et l'escalier à double volée marquent le style renaissance Rhénane adopté pour ce bâtiment.

Les décorations des façades sont apparues en 1698 et ont été restaurées à plusieurs reprises et représentent des figures allégoriques.

Pignon de l'hôtel de ville de Mulhouse
Le Klapperstein de Mulhouse

Sur l'un des pignons est accrochée une reproduction du Klapperstein, ou pierre des bavards.

Cette pierre sculptée représentant un masque grimaçant était suspendue autour du cou des femmes médisantes qui devaient la porter, juchées sur un âne, tournée vers l'arrière !


L'hôtel de ville de Mulhouse abrite aussi le Musée historique, gratuit. Dans le hall de l'étage vous pourrez admirer deux très beaux meubles d'époque renaissance, un lavabo et un dressoir à orfèvreries. A côté vous pourrez découvrir la salle du conseil de la ville, encore utilisée à certaines occasions dont les mariages. Le reste du musée est consacré à l'histoire de la ville et de sa région, vous pourrez y trouver d'anciennes armes, des poêles en faïances, des meubles et des reconstitutions de logements d'époque XVIII et XIXème siècle. Vous pourrez aussi y voir la bannière offerte par le Pape Jules II aux troupes de la ville venues combattre à Pavie en 1512.

Musée Historique de Mulhouse

> Le temple Saint Etienne :

Sur la place de la réunion, vous trouverez le temple Saint Etienne, construit à la fin du XIXème siècle à l'emplacement de la précédente église.

Il s'agit d'un temple réformé, qui était le culte majoritaire de la ville, le culte Catholique ayant été proscrit entre 1523 et 1803 !

Construite dans le style néo gothique, elle conserve néanmoins les très beaux vitraux de la précédente église du XIVème siècle.

Le temple Saint Etienne de Mulhouse


Vous trouverez aussi sur la place plusieurs maisons dignes d'intérêt dont la maison Mieg, décorée de fresques, la pharmacie du Lys de 1634 et l'ancien Poêle (siège) de la corporation des tailleurs, l'ensemble de la place formant un bel ensemble.

Maisons de la place de la Réunion


> Tours de la ville :

Empruntez la rue des Boulangers, la rue des Trois Rois puis la rue de la Tour du Diable pour rejoindre une ancienne tour du XIIème siècle provenant des fortifications de la ville, transformée en appartements d'ouvriers au XIXème siècle. Son nom de tour du Diable lui a probablement été attribué au Moyen Age, lorsqu'elle servait de prison pour les crimes de sorcellerie.

Par la rue du Bourg vous rejoignez la tour Nessel, qui servait de porte de la ville. Elle est aussi transformée en habitations pour ouvriers au XIXème siècle.

La tour Nessel de Mulhouse

 

> La chapelle Saint Jean :

En remontant la Grand Rue, vous atteignez la chapelle Saint Jean, ancienne chapelle de l'ordre des Hospitaliers de Saint Jean, établi dès le XIIIème siècle à Mulhouse. La majeure partie de la chapelle est datée du XIII et XIVème siècles.

A l'intérieur vous découvrirez une cuve baptismale romane, des dalles funéraires, des statues ainsi que d'intéressantes fresques inachevées du XVIème siècle, consacrées à la vie de Saint Jean Baptiste.

Fresques de la chapelle Saint Jean
La chapelle Saint Jean de Mulhouse

> La rue des Franciscains :

Poursuivez Grand Rue et rejoignez la rue des Franciscains. Vous y trouverez de belles demeures.

La cour des Chaînes est entourée par un grand palais dont le corps central est de la fin du XVIème siècle avec une belle tourelle d'escalier. Les deux ailes sont du XVIIIème siècle et abritaient des ateliers manufacturiers.

Un peu plus loin, vous trouverez la cour de Lorraine avec un bâtiment du XVIIIème siècle à soubassement de grès rose. Elle aussi a été occupée par une manufacture.

Toujours dans cette rue, la maison Loewenfels, du XVIIIème siècle est en grès rose pour le soubassement et en pierre blonde pour la façade. La façade est élégamment décorée.

La cour des Chaînes

La maison Loewenfels à Mulhouse


En poursuivant par la rue des Maréchaux et du Sauvage vous regagnez place de la Réunion.